Les études supérieures en sophrologie

les-etudes-supérieures-en-sophrologie

Le niveau de qualification de la certification à la sophrologie est dorénavant, reconnu par l’État. Voilà bien une excellente perspective pour les futurs sophrologues, puisqu’ils pourront désormais exercer suivant la réalité professionnelle du métier. Si vous souhaitez rejoindre les nombreux praticiens qui ont suivi cette voie, les cours de sophrologie sont accessibles à tous les étudiants

Les essentiels à savoir sur la sophro

La sophrologie est considérée comme médecine douce étant donné qu’elle est active sur la capacité de l’esprit à se soigner par ses propres moyens. Le sophrologue joue plutôt un rôle d’accompagnateur en enseignant à son patient des outils et techniques qui lui permettent de prendre conscience de ses réelles capacités afin de mobiliser ses ressources.

Le but de cette science est surtout d’aider le patient à gérer ses perturbations en faisant recours à des techniques spécifiques pour connaître un mieux-être physique et émotionnel.

D’après les études, les bénéfices apportés par cette pratique sont la détente du corps, l’apaisement optimal des émotions négatives, un meilleur sommeil, la préparation mentale, l’apaisement des tensions, le soulagement de certaines douleurs ainsi que la confiance en soi.

À quoi ressemble le quotidien d’un sophrologue ?

Dans 95 % des cas, le sophrologue exerce une activité indépendante. Ses journées sont donc consacrées aux consultations dans son cabinet. Ce professionnel peut aussi être installé dans un cabinet médical ou paramédical.

La plupart des clients qui viennent pour les consultations sont ceux qui souffrent de stress chronique, de manque de sommeil, d’angoisses ou encore de phobies. Certains y viennent tout simplement pour mieux se préparer à une grande épreuve comme un examen ou un accouchement.

La première consultation est surtout dédiée à l’identification des différentes difficultés du patient afin d’aider celui-ci. En fonction de ce bilan, le praticien peut proposer un programme d’accompagnement sur-mesure. Puis, une première vraie séance de relaxation se poursuit pour familiariser le client à la méthode. Mais le professionnel ne se contente pas d’utiliser des méthodes sur son client, il aide surtout ce dernier à devenir plus autonome.

Devenir sophrologue : quelles sont les études possibles ?

Il est indispensable de se former pour être sophrologue crédible apte à fidéliser sa clientèle.
Plusieurs organismes proposent des formations dédiées, accessibles aux salariés et aux demandeurs d’emploi. Pour certaines, le baccalauréat est le critère d’admission. L’organisme dont la certification délivrée a été acceptée est en mesure de délivrer un diplôme avec la mention RNCP. Avoir cette mention aide beaucoup pour s’installer en tant que sophrologue.
Peu importe la formation choisie, les programmes de formation comportent généralement des modules, notamment des modules de gestion administrative, des modules de préparation à l’installation, des modules de réalisation des entretiens ainsi que des modules d’apprentissage des techniques de sophrologie.

Quelles sont les perspectives d’évolution ?

Les possibilités d’évolution dans ce domaine consistent à diversifier ses interventions extérieures. Plus concrètement, le professionnel peut exercer en entreprise, dans un centre dédié à la cure de thalassothérapie, dans le milieu sportif, en milieu scolaire, etc.

D’ailleurs, ce professionnel est aussi en mesure de se former à d’autres techniques afin d’élargir ses connaissances tout en enrichissant sa pratique afin de gagner en efficacité thérapeutique.