Quels sont les interlocuteurs du CPF ?

Le Compte Personnel de Formation (CPF) reconnaît le droit à la formation continue à toute personne active travaillant ou ayant travaillé dans le secteur privé.

Le CPF est un droit attaché à la personne ; il se peut que votre employeur n’aie pas toutes les informations dont vous avez besoin pour entreprendre votre formation. Pas de panique, des conseillers en évolution professionnelle (CEP) sont là pour vous aider à construire votre projet de formation en fonction de vos objectifs professionnels. Il vous épaulera également dans vos démarches administratives pour monter correctement votre dossier CPF.

 

Mais à qui s’adresser ? Quels sont vos interlocuteurs ?

Mais à qui s’adresser ? Quels sont vos interlocuteurs ?

Salariés

  • En entreprise, votre responsable des ressources humaines saura vous informer sur vos droits à la formation
  • Hors entreprise, prenez rendez-vous avec un CEP
  • Votre conseiller OPACIF ou FONGECIFvous renseignera sur vos droits aux congés individuels de formation. Il s’agit d’un contact utile, notamment dans le cas où votre employeur refuse votre demande de CPF sur le temps de travail.

Demandeurs d’emploi

  • Votre conseiller en évolution professionnellevous aidera à définir votre projet professionnel et vous présentera les formations les mieux adaptées.
  • Le Pôle Emploi, pour les demandeurs d’emploi
  • La Mission Locale pour les – 26 ans
  • Le Cap Emploi, pour les personnes en situation de handicap.

Agents public

  • Votre service formation ou ressources humaines
  • Vous pouvez aussi bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans la construction de votre projet formation qui peut être effectué par un conseiller mobilité carrière dans votre structure

 

Ces interlocuteurs peuvent vous accompagner gratuitement pour choisir la formation qui correspond le mieux à votre projet professionnel. N’hésitez pas à les solliciter !

IMPORTANT :

La réforme de la formation professionnelle mise sur l’autonomie et la liberté de l’individu dans son parcours de formation tout au long de sa vie. Le gouvernement souhaite responsabiliser tout en libéralisant la formation : moins d’intermédiaires pour plus de liberté. Dans ce cadre, la plateforme Mon Compte Formation a été mise en ligne en novembre 2019, permettant à chaque personne de consulter ses droits, de s’informer sur les formations éligibles et choisir son organisme de formation en toute autonomie. Il est aussi possible pour chacun de consulter les tarifs, les modalités et les avis pour faire son choix. Dans ce soucis de désintermédiation, l’individu peut gérer son dossier de prise en charge, de l’inscription jusqu’au paiement de la formation. Rendez-vous sur Mon Compte Formation. 

 

Comment mobilier mon CPF ?

Pour consulter votre crédit, rechercher vos formations, créer et suivre vos dossiers, une seule adresse : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/

La plateforme Mon Compte Formation est aussi disponible sur mobile (Android et Apple)

1. Je crée mon compte CPF sur https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/  (numéro de sécurité sociale nécessaire)

2. Je crédite mes éventuelles heures restant sur mon DIF

Si vous avez été salarié d’une entreprise privée avant le 31 décembre 2014, n’oubliez pas de renseigner vos heures cumulées au titre du DIF, qui pourront être engagées lors de votre prochaine formation continue éligible au CPF.

Comment les retrouver :
   – sur votre bulletin de paie de décembre 2014
   – sur le dernier Certificat de Travail, si vous étiez au chômage en décembre 2014
   – en demandant une attestation DIF à votre employeur.

3. Je construis mon projet de formation

N’hésitez pas à comparer les offres de plusieurs organismes de formation, qui proposent des programmes similaires, afin de choisir celui qui convient le mieux à vos objectifs et à votre emploi du temps. Il existe des formations à distance, leur qualité de cours n’ont rien à envier aux formations en présentiel, et vous offrent une grande flexibilité horaire.
Depuis Mon Compte Formation, vous pouvez comparer les tarifs, les modalités, les certifications, etc.

4. J’envoie ma demande

Nous avons 2 jours ouvrés pour vous répondre. 

5. Je réceptionne la proposition de commande envoyée par l’organisme

Vous disposez alors de 4 jours ouvrés pour finaliser votre inscription (cette inscription est uniquement celle du financement CPF, il vous faudra également signer votre contrat de formation avec nous).

6. Je suis prêt(e) à monter en compétences !

Vous êtes demandeur d’emploi ?

Vous n’avez pas les droits suffisants pour une formation ? Vous pouvez désormais faire une demande d’abondement auprès de Pôle Emploi, directement depuis votre espace Mon Compte Formation, uniquement une fois que vous nous aurez avertit, nous valideront en fonction de votre demande d’abonnement, et seulement après vous pourrez faire la demande d’abondement.

Vous n’avez pas les crédits CPF suffisants pour vous inscrire à une formation ? Après validation de votre inscription, vous avez la possibilité de régler le montant manquant par carte bancaire (paiement en une seule fois sur le site du CPF, OU possiblement échelonné avec SUP DE SOPHRO

Le CPF pour les salariés et les demandeurs d’emploi

Le CPF pour les salariés et les demandeurs d’emploi 

Pendant toute activité professionnelle salariée de droit privé (contrat de professionnalisation et d’apprentissage y compris), à partir de 16 ans, tout salarié cumule des crédits de formation sur son compte CPF.

Ce compte le suit depuis son entrée dans la vie active jusqu’à la retraite. Les changements de poste ou la perte de l’emploi n’influencent aucunement les heures déjà cumulées sur le CPF. Ces dernières sont rattachées à la personne, et non à l’entreprise.

Le CPF pour les salariés et demandeurs d’emploi est un réel allié pour leur formation professionnelle et permet de développer de nouvelles compétences.

A tout moment, chacun peut mobiliser les crédits CPF pour la formation de son choix en se connectant sur Mon Compte Formation : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/
C’est via cet accès que chaque actif peut consulter son compteur, chercher une formation et envoyer sa demande directement depuis la plateforme. Ce nouvel outil est aussi disponible sur mobile.

Deux possibilités :
– la formation se déroule hors temps de travail : pas besoin de l’autorisation de mon employeur, il n’a pas besoin d’être informé.
– la formation se déroule sur le temps de travail : besoin de l’autorisation de l’employeur avant de débuter la formation. Le salarié doit faire sa demande 60 jours avant le début de la formation si sa durée est inférieure à 6 mois, ou 120 jours avant si sa formation est supérieure à 6 mois. L’employeur doit répondre sous 30 jours calendaires ; l’absence de réponse de sa part vaut accord.

A savoir : les heures de DIF acquises avant le 31 décembre 2014 doivent être mobilisées sur Mon Compte Formation avant le 31 décembre 2020.

Différentes formations sont accessibles via le CPF pour le salarié :

  • Acquérir une qualification : diplôme, titre professionnel etc.
  • Réaliser un Bilan de Compétences
  • L’accompagnement à la VAE
  • Formation à la reprise et création d’entreprise
  • Acquérir le socle de connaissances et compétences
  • Et le passage du permis B selon certaines conditions

Accompagné par la réforme de la formation professionnelle en 2019, le CPF est aujourd’hui monétisé et n’est donc plus crédité en heures mais en euros (500€/an, plafonné à 5000€). Les heures acquises avant cette transformation sont converties à hauteur de 15 € de l’heure.

Je suis demandeur d’emploi et je souhaite mobiliser mon CPF

Je suis demandeur d’emploi et je souhaite mobiliser mon CPF

Au même titre qu’un salarié, le demandeur d’emploi peut bénéficier de son CPF pour financer une formation. En revanche ce dernier ne sera pas alimenté sur la période du chômage, seuls les jours travaillés permettent d’acquérir des droits sur son compte.

En tant que demandeur d’emploi, vous devez signaler vos démarches de formation auprès de Pôle Emploi, mais votre action de formation n’a pas besoin d’être validée par l’organisme si vos droits sont suffisants sur votre CPF. En cas de crédits insuffisants pour engager une formation, Pôle Emploi devra valider le projet pour engager un financement.

Le CPF pour les agents de la fonction publique

Le CPF pour les agents de la fonction publique

Auparavant bénéficiaires du DIF (Droit Individuel à la Formation) pour se former, les fonctionnaires peuvent désormais mobiliser leur Compte Personnel de Formation. Ces derniers ont donc un accès au site Mon Compte Formation pour consulter leurs droits.

Le CPF a aujourd’hui remplacé le DIF, les heures acquises à ce titre ont été transférées automatiquement sur votre compte. Pour information les agents de la fonction publique cumulent encore des crédits en heures et non euros contrairement aux salariés et travailleurs indépendants.

 

Les agents de la fonction publique cumulent 24 heures maximum par an avec un plafond intermédiaire à 120 heures. Une fois celui-ci atteint, le compte se crédite de 12 heures par an jusqu’à atteindre un plafond total de 150 heures .

A savoir que le CPF pour les fonctionnaires ne prend pas en compte les actions de formation relatives à l’adaptation aux fonctions exercées.

Les projets d’évolution professionnelle s’inscrivent dans le cadre d’une future mobilité, d’une promotion, ou bien d’une reconversion professionnelle.

L’agent public pourra mobiliser ses droits auprès de tout nouvel employeur qu’il soit public ou privé. Si des droits ont été acquis dans le secteur privé (droits en euros), ces crédits pourront être converties en heures si vous souhaitez les mobiliser.

Attention, en tant que fonctionnaire de la fonction publique, vous ne pouvez pas faire de demande de formation en ligne sur Mon Compte Formation. Vous devez en effet contacter de votre employeur pour mobiliser vos droits.

Le CPF pour les travailleurs non salariés

Le CPF pour les travailleurs non salariés

Le Compte Personnel de Formation est ouvert aux travailleurs non-salariés (artisans, commerçants, industriels, professionnels libéraux, conjoint collaborateur) depuis le 1er janvier 2018.

La contribution annuelle à la formation professionnelle (CFP) permet aux non-salariés d’alimenter leur CPF en euros, et non plus en heures depuis le 1er janvier 2019.

Les travailleurs indépendants peuvent donc financer leur formation et disposer des droits acquis, même en cas de changement de situation professionnelle : chômage, reconversion, etc.

Dans ce cadre, il est donc possible d’utiliser son Compte Personnel de Formation pour un Bilan de Compétences, un accompagnement à la VAE, ou bien encore une formation à la création et reprise d’entreprise.

Les Fonds d’Assurance Formation,dont dépendent les travailleurs non-salariés, définissent les listes de formations possibles pour ces derniers en fonction du secteur d’activité.

Le financement avec le fonds d’assurance formation

Les travailleurs indépendants peuvent toujours financer leur formation grâce à leur cotisation aux Fonds d’Assurance Formation (FAF), déterminée en fonction de la nature de leur activité. La prise en charge se fait en fonction du coût de la formation et non pas de sa durée en heures. Le plafond de la prise en charge tient compte du secteur d’activité.

  • Vous êtes enregistré à la Chambre des Métiers uniquement, votre dossier de formation sera traité par le FAFCEA (Fonds d’Assurance Formation des Chefs d’Entreprises Artisanales).
  • Vous êtes enregistré à la Chambre de Commerce, vous dépendez de l’AGEFICE, le fonds d’assurances et de formation du commerce, de l’industrie et des services.
  • Vous apparaissez sur les deux listes, vous pouvez adresser votre demande de formation à l’un des deux organismes.

Les professions libérales et médicales ont leurs propres fonds d’assurance et de formation, le FIF-PL et le FAF-PM. Ces fonds assurent le financement des formations pour les dirigeants et pour leurs conjoints.

Le CPF côté employeur

Le CPF côté employeur

En tant qu’employeur, vous pouvez accompagner vos salariés et les informer sur leurs droits à la formation.

Ce dispositif a pour ambition d’accroître le niveau de qualification et d’augmenter les compétences de chacun, tout au long de la vie active. Le compte CPF est mobilisé exclusivement à la demande du salarié.

C’est un réel atout pour vos salariés. Le ROI ne se fera pas attendre, les nouvelles compétences seront donc directement valorisées au sein de votre entreprise. Vous remarquerez une nette hausse de la productivité et de l’implication de vos collaborateurs. Moins de 10% des salariés ayant suivi une formation continue décident de changer d’entreprise dans les mois suivant leur formation.

Toutes les entreprises ont l’obligation légale de participer au financement de la formation professionnelle, en versant une contribution à un ou plusieurs organismes collecteurs agréés par l’Etat : les OPCA (financent les CPF et les plans de formation) ou les OPACIF qui vont financer le CPF Transition Professionnelle (les congés bilan de compétences, de VAE, et les congés d’examen disparaissent au 1er janvier 2019).

Votre entreprise a moins de 10 salariés.

Il n’y a pas de contribution spécifique à verser. Les heures CPF de vos salariés sont prises en charge grâce aux mutualisations des OPCA. Votre entreprise doit nécessairement adhérer à son OPCA de branche.

Votre entreprise a 10 salariés ou plus.

Vous avez l’obligation de consacrer 0.2 de votre masse salariale au CPF.

Vous pouvez verser cette cotisation à votre OPCA, qui prendra en charge les frais et la gestion administrative des formations de vos salariés.

Vous pouvez choisir également de garder la gestion des formations en interne et prendre en charge les frais de formation.

Financer le projet de formation de ses salariés dans le cadre du CPF

Depuis début septembre 2020, un espace dédié aux entreprises, rattaché à Mon Compte Formation, a vu le jour : Espace des Employeurs et Des Financeurs (EDEF).

Celui-ci permet à tout employeur de transférer des droits formation sur le compte de ses salariés. Ces dotations en euros permettent de compléter des actions de formation souhaitées par des salariés dont le montant est trop élevé.